logo

Catherine Cazau / A propos de son oeuvre

Entretiens:

Mapra, « rendez-vous à l’atelier »

 

 

Mots de l’artiste:

« conserver. entasser. déchirer. arracher. reconstituer. assembler. »

 

Catherine Cazau, « C’est peut-être notre histoire »

« Transparences. Voix voilées.

noter le blanc. noter le noir.

signes hermétiques.

petits bouts de papier. petits bouts de rien.

arrachements.  »

Catherine Cazau, « C’est peut-être notre histoire »

 

 

Mots d’auteurs:

Elle nous donne envie de garder le silence et pourtant on aimerait faire partager nos découvertes. Oui, garder ce silence puisqu’il nous faudrait mettre de l’ordre dans nos émotions avant de les partager. Les nommer, d’abord, puis les donner. Courir vers l’arrière, vers le passé pour aller de l’avant! Revenir – sans essoufflement – dévisager le futur comme le présent, s’engager, porter témoignage! Être.

Unkraut, « Le doigt, la lune ou La Cardinalité »

Et s’il n’y avait plus d’image? on est où l’image va disparaître. Et s’il n’y avait plus d’image? alors tout disparaîtrait. Mais elle ne décide pas. Elle réserve tous les matériaux de l’image pour que l’infini désir du regard poursuive sa tache d’œil et de conscience émotionnelle. Et même elle multiplie les images minuscules qu’elle sème, fragments compatissant, franges de délicatesses, fêtes minuscules, ritournelles à danser, paroles aléatoires, jardins d’oiseau jardinier pour tout de même nous charmer l’œil et nous retenir le temps que passent les vents du désert.

Caroline Sagot Duvauroux

 

 

Les mots d’Intention Gallery:

Ces œuvres sont-elles la peinture figurative des montagnes dromoises? […] Dire que l’on y voit les contreforts du Vercors n’est pas une erreur. L’image actuelle des contreforts traduit l’intensité, la puissance, la durée des phénomènes qui l’on engendré. L’aspect de la montagne, l’état de la matière qui la compose sont l’expression des forces et événements de la nature. L’état de la matière des contrefort est comme un mot-image qui exprime ces forces. Ce sont des mots-image du même champ d’idée et en tout cas de même nature que nous voyons dans les œuvres de Catherine Cazau.

Thomas Lebaptiste, Réminiscence de paysages drômoise